Technique traditionnelle aux pigments

Publié le par interieur-deco

4.jpg

En novembre et décembre, au début de la saison sèche, les femmes Kassena procèdent collectivement à la décoration extérieure des cases d’habitation. L’originalité et l’esthétisme brut de ces fresques et peintures interpellent immédiatement les visiteurs.

Les différentes techniques utilisées sont assez semblables mais sans que les peintures qui en résultent ne soient toutes identiques. Les choix des décors, des motifs et des techniques utilisés diffèrent d’une maison à une autre. A la technique traditionnelle aux pigments, se substitue parfois une technique plus actuelle faisant appel au goudron (c’est la technique la plus ancienne, et encore aujourd’hui la plus largement utilisée en pays Kassena).

Sous la conduite de la responsable de groupe, les femmes égalisent la surface du mur à l’aide d’un caillou plat. Une fois la paroi bien lisse, elles apposent le banco. Elles appliquent ensuite un enduit de quelques centimètres d’épaisseur constitué de terre argileuse mélangée à de l’eau de cuisson de cosses de néré.

L’enduit ainsi obtenu est de couleur brun-rouge, collant et poisseux. Il est maintenu frais et humide par aspersion d’eau pendant toute l’exécution du travail de décoration. Les femmes tracent alors sur ce fond des motifs noirs ou blancs. Le noir est obtenu en délayant dans de l’eau un caillou noir pulvérisé (généralement le graphite). Le blanc résulte du simple frottement d’un caillou blanc (silicate de magnésium : le talc). La dernière opération consiste à passer un vernis naturel protecteur à base de l’eau de décoction des cosses de néré.

Publié dans Eco-news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article